Pub !

24 novembre 2011

Le projet du siècle dans son écrin

Modélisme
Si vous ne connaissez pas le réseau de Fifi, appelé Mon projet du siècle, alors courez lire les 200 pages du fil de discussion !

Récemment, Fifi a posté des photos de son installation, mais au lieu des habituelles photos cadrées serrées et mettant en valeur le matériel roulant, on a eu droit à des vues globales de l'installation. Et là, c'est le choc !



Alors que l'on pouvait imaginer le réseau dans des dimensions importantes, il n'est finalement pas si grand que cela (4x3m), grâce à une installation très propre et une multiplication des points de vue.
Tout d'abord, chose rare sous nos latitudes, le réseau est à 2 niveaux - 3 en comptant la coulisse -, le deuxième niveau étant encore en chantier. Du coup, chaque niveau possède une profondeur limitée et permet d'étaler les scènes tout au long de la voie : la gare, la tranchée avec les maisons et le pont, le pont sur la rivière, le tunnel, etc... La sobriété du plan de voie - ni trop, ni trop peu - permet de ne pas surcharger les points de vue, mais si vous regardez bien la photo ci-dessus, vous remarquez que l'espace réservé à l'emprise du chemin de fer est maximale, et que le décor n'est qu'un habillage autour des voies.

Ainsi, l'oeil parcourt les voies et ne ressent pas de vide entre les bords du réseau et le chemin de fer, contrairement à certaines réalisations où l'équilibre entre train et nature est à l'avantage de la nature.


La présence du niveau supérieur permet l'installation d'une rampe lumineuse, et ferme la perspective. L'aspect écrin est très fort et la mansarde accentue cette impression. A noter que Fifi n'a pas (encore ?) réalisé de fond peint, comme on peut le voir sur de nombreux réseaux, et a tout simplement passé un bleu outre-mer discret. Cette absence de fond est pour moi un coup de génie pour l'oeil car l'équilibre des couleurs entre le vert de la structure, le beige de la voie, le vert plus soutenu des prairies et le bleu du fond donnent une chromatique globale très équilibrée et donc reposante pour le visiteur.



Sur la photo ci-dessus, on voit que le sens de la perspective et de la mise en scène est très important aux yeux de notre modéliste. Remarquez la partie peinte du fond de décor, avec 3 couleurs : vert foncé, vert plus clair, jaune. Ce dégradé de couleur permet de donner une perspective lointaine, et de plus, la façon dont c'est peint dirige le regard depuis l'angle du module jusqu'à la naissance du viaduc. Le viaduc en S, qui vient se jeter à nos pieds occupe tout l'espace de la scène, sans l'écraser, grâce aux ligne de fuites que proposent les deux entrées de tunnel.

C'est une occupation de l'espace disponible tout à fait ingénieuse et qui ne cherche pas à reproduire la réalité, mais à proposer une vision agréable de la maquette au visiteur...



La gare est le point central, le point de croisement, de manœuvre. Il est assez économe en bâtiments, et donc parait plutôt aéré, du bord du réseau jusqu'au petit mur de soutènement qui ferme la perspective du fond, à la naissance de la mansarde. On remarquera que la surface est entièrement plate et que chaque élévation est mise en valeur. Du  bord, on trouve successivement une gare - en cours de mise à l'échelle exacte -, une double voie, un quai central avec une petite marquise qui est un point de photographie bien agréable, des voies de service et en fin le mur. C'est simple, efficace dans le sens où chaque usage est bien séparé et mis en valeur.




Conclusion ?

En admirant cette installation, on ne peut que tirer quelques conclusions non définitives :
  • le plan de voie doit présenter tous vos fantasmes, mais les uns à côté des autres, et non rassemblés dans le même point de vue,
  • le réseau à deux niveaux, s'il est réalisable, est une installation très valorisante,
  • le premier niveau doit comporter la gare centrale, point de distribution des circulations et où l'espace occupé par les voies sera maximal,
  • le second niveau proposera un décor plus champêtre, avec un EP, où l'emprise des voies sera minimale,
  • la couleur verte choisie par Fifi,  assez peu soutenue, associée aux couleurs dominantes très douces, rend le contraste entre l'infrastructure et le décor moins violent et permet un fond de décor moins envahissant,
  • l'aspect propre et soigneusement présenté du réseau rend service à notre hobby et accroche immédiatement l'oeil du visiteur non spécialiste de ptitrain
Alors, un exemple à suivre ? Assurément...

Christophe Franchini

Auteur et directeur de la publication

En savoir plus...

9 commentaires:

  1. Rien à dire, c'est magnifique et clean.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis le projet sur le forum LR depuis longtemps.La qualité du travail est partout présente mais en dehors du réseau.

    je suis sur deux niveaux , j'espère arriver à 1/4 de se résultat !!

    pascal

    RépondreSupprimer
  3. rogermonique06@free.fr Humbert Rogerlundi, 28 novembre, 2011

    Je suis surpris de voir la phrase "...contrairement à cetraines réalisations, etc..." Mon opinion est qu'au contraire il faut favoriser le décor, le train n'étant qu'un accessoire certes important mais ne pouvant en aucun cas dominer toute la scène, sous peine d'avoir l'aspect d'un jouet. Il suffit d'aller dans la nature pour se rendre compte (à moins de ne se promener que vers les gares de triage) que les voies sont discrètes par rapport à tout le reste. Je suis en tous cas un partisan de cette théorie car c'est celà qui crée l'atmosphère, même sur une faible surface.

    RépondreSupprimer
  4. @rogermonique06@free.fr : je comprends ton souci de respecter une reproduction de ce que l'on voit dans la nature/réalité, mais ici, il s'agit d'un tableau impressionniste qui doit jouer sur les couleurs et les perspectives pour donner l'impression de... et les compromis sont nombreux. Avantager l'espace occupé par la voie, c'est aussi optimiser son plaisir de faire rouler des trains, sans tomber dans le réseau spaghetti, qui est la négation d'une ambiance.

    Reste que l'idée de laisser beaucoup de place à la nature se défend, et certains réseaux sont des chef-d'oeuvre (j'en ai en mémoire mais je me rappelle plus du modéliste ou de la gare, je vais chercher...)

    RépondreSupprimer
  5. Moi j'adore, je suis fan, je trouve cela magnifique !
    Bravo à l'artiste !
    Romain

    RépondreSupprimer
  6. Je connaissais ce réseau de par le fil.
    J'ai pu échanger avec le créateur suite à l'article de sa rampe hélicoïdale parue dans LR. J'avais du mal à comprendre comment celle-ci était utilisée. Mais l'article était trop centré sur la rampe. Du coup il m'a tout expliqué.

    Magnifique boulot dans tout les cas.

    RépondreSupprimer
  7. Je connaissais déjà ce beau travail à travers le fil du forum LR mais les vues que vous présentez sont splendides et spectaculaires (s'entend à la manière d'un véritable spectacle). Tout est soigné et attire l'oeil.Quand je vois ce réseau en images, je pense immanquablement à certains réseaux US à 2 ou 3 niveaux comme ceux de Tony Koester, Bill Darnaby, Stephen Priest, jack Burgess ou d'autres encore parus dans le magazine MRR. Bravo encore à Fifi qui bosse comme un pro.
    Micmac 63 sur le forum LR

    RépondreSupprimer
  8. Il est vrai que non seulement c'est très agréable à regarder mais également une grande source d’inspiration...

    Amicalement

    Jean-Claude

    RépondreSupprimer
  9. Magnifique réalisation,très beau réalisme avec belles perspectives.On croit rêver,félicitations pour ce beau travail soigné jusque dans la présentation.
    Vous pouvez être fier du résultat !

    RépondreSupprimer

Boutique Ptitrain / Amazon

 

Soyez averti des publications !

Saisissez votre adresse email.

Copyright © Ptitrain™ is a registered trademark.
Designed by Templateism. Hosted on Blogger Platform.