24 février 2010

La (ré)plique - concours pour le Ramma 2011

Les lecteurs de Voie Libre connaissent sans doute le petit réseau en HOe, dit de La Plique, de François Fontana, dont la description de la construction a été bouclée dans le dernier numéro.

Un fil de discussion a été ouvert sur le forum Voie Libre, et les discussions ont été âpres pour aboutir à une idée de concours dont voici le réglement :

  • Un réseau reprenant l'esprit de la plique (vous avez la reproduction du plan de voie dans le fil de discussion),
  • Un plan de voie identique ou ressemblant à l'original (pont secteur, tournant...). Après réunion des GO (gentils organisateurs!), des adaptations pourront être acceptées,
  • Pas d'échelle, de thème ou d'écartement imposé,
  • Une taille maxi de 150x40 cm coulisse comprise, adaptations possibles,
  • Une date limite d'inscription fixée au 31 octobre 2010.


Concernant les inscriptions, le RAMMA aura lieu les 8-9 octobre 2011, le fichier d'inscription sera bientôt disponible sur le site http://www.ramma.org/

De mon côté, j'ai proposé une adaptation en HO du réseau original, avec le plan suivant, réalisé avec l'excellent logiciel AnyRail (gratuit pour les petits réseaux) :


Voici les caractéristiques principales :
  • 97x30 pour le réseau (sans la coulisse)
  • pont secteur pour remettre la loco en tête
  • pas de quai central
  • remise et parc à charbon pour relais traction
  • partie droite fermé par des murs et un pont-route
  • rails et aiguillages de la gamme Peco Setrack, pas cher et à coupons rigides
  • voie code 100


Alors, pour ceux dont la construction pourrait être une tentation motivante pour se lancer dans la construction d'un module/réseau somme tout assez petit, inscrivez-vous avant le 31 octobre 2010.

Quand à moi, j'ai passé commande de rails Peco Setrack chez Le petit train bleu, et les premiers coups de scie devraient être rapidement donnés...

la (ré)plique Modélisme

23 février 2010

Bergansbanen

En ce moment circule sur la toile une vidéo ferroviaire d'une longueur et d'un intérêt tout à fait exceptionnel. La ligne qui relie Bergen à Oslo, en Norvège, est proposée depuis la cabine, en intégralité. Amateurs de contrées sauvages et de lacs, réservez votre place !
Train réel Vidéos

20 février 2010

The Legend of Zelda : Spirit Tracks

Comme les plus anglophiles d'entre vous l'ont compris, le titre de ce jeu vidéo sur console Nintendo DS parle de rails, et de train. Eh oui, cette fois, le petit lutin vert, du nom de Link (Zelda, c'est la princesse), est conducteur de locomotive et se ballade au pays de Hyrule avec une superbe loco vapeur... assez tunée :-)



Après quelques semaine de jeu, nous approchons du combat final. Pour en arriver là, il a fallu arpenter les vallées, les forêts et les montagnes à dos de train. Le réseau est complexe, bourré d'embranchements divers que l'on peut télécommander, et la ballade est plaisante.

Le train peut être commandé suivant 2 vitesses dans chaque sens, plus une position neutre. L'inertie est bien rendue, sans excès. Les gares sont nombreuses, dont certaines cachées. On peut utiliser un sifflet afin de faire fuir les animaux qui seraient sur la voie, et on obtient rapidement un canon qui permet de dégager les rochers ou autres animaux un peu vindicatifs.

Le réseau est bourré de voies cachées, de triangles de retournement et de téléporteurs pour aller plus rapidement d'un point à un autre. Oh, bien sûr, il n'est pas question de ravitailler la loco à vapeur, ce serait trop fastidieux.


La simulation de la loco est assez chouette, avec des fumées qui sortent avant démarrage et un tchou-tchou plutôt sympa, un sifflet rigolo et un ting-ting-ting à chaque embranchement. Un vrai plaisir à conduire, dans des contrées joyeuses et variées. Par contre, on affronte sans broncher des rampes vertigineuses et des pentes toute autant. L'adhérence est impressionnante ;-) Dans les courbes, si on passe un peu vite, le train se penche dangereusement mais ne verse jamais. Au freinage d'urgence, des étincelles jaillissent des roues, ce qui est bien vu.

A noter que plusieurs loco sont disponibles au cours de l'aventure, et la dernière, avec une tête de mort est assez savoureuse.



En conclusion, ce jeu n'est pas destiné à l'amateur de train, mais au joueur de jeu vidéo. L'aventure est longue, riche, variée et les affrontements avec les boss sont assez ardus. Mais rien d'insurmontable pour tout joueur normalement constitué, tant la qualité des commandes - tout au stylet - permet de ne jamais pester après la maniabilité.

On reconnait dans ce jeu l'amour des japonais pour le train, par une somme de petits détails qui montrent que ce mode de locomotion est un des préférés des habitants de l'archipel.

envoyé par Gameblog. - Découvrez plus de sujets sur les jeux vidéo !
Infos

Des bâtiments exceptionnels !

Certains ptitrainistes sont des artistes. C'est pour cela que certains demandent le classement du modèlisme ferroviaire en tant que dixième art. Et lorsque l'on admire les constructions d'un certain Olivier01, sur le forum de Locorevue, on reste ébahi par tant d'harmonie des couleurs, de qualité de la construction et du charme sans pareil qui s'en dégage.




Une usine plus vraie que nature...

De plus, Olivier01 a la gentille de nous donner ses méthodes de construction : bâtiments, vignes, raisins, car system faller, etc... Figurez-vous qu'il construit tous ses bâtiments en carton, mais avec des tours de main personnels.

Bravo à l'auteur, chapeau l'artiste.

Voir le fil de discussion sur le forum de Locorevue.


Modélisme

14 février 2010

Ferrovissime 24 de Février 2010

Après une interruption de quelques mois, ce numéro est un retour au monde du train réel. Et le contenu rédactionnel a encore fait un bon en avant. On approche de la qualité des revues des institutions tels que Rail Passion, groupe de La vie du rail.



J'en veux pour preuve l'excellent et détaillé reportage de Vincent Cuny sur les moyens de déneigement. Complet, richement illustré, on prend plaisir devant ces images d'hiver rude du Lioran, des Pyrénées ou des Alpes. Bravo !

L'autre gros article se focalise sur une nouvelle locomotive dite européenne, la Traxx de Bombardier. On constate que l'électronique/l'informatique a envahit notre vie, et bien sûr le chemin de fer n'échappe pas à la règle. Le mécanicien est assisté, et certains m'ont même dit que cette assistance était envahissante et frustrante. Notre époque, quoi...

Pour se replonger dans l'époque bénie de la vapeur, l'encart Ferrovissimo nous propose une histoire des 231E du Nord. Encore une fois richement illustré et au texte évocateur sans être trop technique, on apprend  beaucoup sur cette époque. Un reste de l'ambiance de Correspondances...

Moins prestigieuses, les 242TC de la région Auvergne sont à l'honneur, avec des photos en noir et blanc pleines d'ambiance.

Enfin, concernant les installations fixes, Daniel Vauvillier nous emmène faire un tour dans le Sud-Est, et notamment à Montélimar - où j'ai vécu quelques années -, afin de visiter les halles marchandises, la plupart étant maintenant sans objet à notre époque de trains complets et d'EP clients.

Un numéro riche et à ne pas manquer pour tout amateur de chemin de fer...
Ferrovissime Revue de presse

Esbly : une antenne sur la région Est - Etat des lieux

Voici un projet de transposition plutôt sympathique, avec une courte ligne en antenne électrifiée de la banlieue parisienne, rattachée à une ligne à double voie.

Le BV d'Esbly est désormais certifié Transilien





Une courte antenne exploitée en navette

La ligne fait 10 kilomètres et s'embranche sur la ligne Paris Strasboug (Ligne 4) à Esbly. L'arrivée dans cette gare se fait sur un faisceau de réception séparé. Il y a donc correspondance obligée entre la ligne de Crecy et la ligne Transilien. Il n'y a pas de train direct.


Plan de la ligne Esbly - Crécy la chapelle

Ce sont des navettes qui donnent correspondance aux trains de banlieue venant de Paris-Est. Au cours des périodes, ces navettes seront assurées par :
  • Années 20 : locomotives vapeur type 120 et voitures bidel à impérial
  • Années 30 : 131TB + voitures prussiennes à essieux
  • Années 50 : Autorail Renault AEK et Picasso X3800
  • 1974 : 4 voitures Bruhat et une BB6600, en rame réversible
  • 1980 à aujourd'hui : BB16500 et une rame RIB

On a donc un matériel très tôt réversible afin d'assurer un minimum de manoeuvres à chaque bout. Comme la ligne ne fait que 10 kilomètres, le temps de trajet est faible et les allers-retours incessants.



Documentation complémentaire

Un projet de mise à niveau de la ligne en Tram Train
Article sur la fermeture d'une halte de la ligne


Des photos de la situation


Une rame réversible à quai


La ligne en direction de Strasbourg

La ligne en direction de Paris

Vue vers Paris

La voie en provenance de Crecy la chapelle

Un parking bétonné sépare les deux environnements

Une passerelle permet d'accéder aux quais

Une 16500 aux couleurs Transilien

Voici le heurtoir de la voie vers Crecy la chapelle

Voici une voie désormais inutilisée, avec un quai haut


La voie de retour n'est plus utilisée, du fait de l'engagement de rames résersibles





2 vidéos en cabine sur la ligne (merci à Fabrice)







BB 17000 + Rame Inox Omnibus gare de Quincy... par xuti75


BB17000 + Rame Inox Omnibus gare de quincy... par xuti75
Visionner la gare de Crécy la chapelle avec Google Maps


Visionner la gare d'Esbly avec Google Maps


Agrandir le plan

Autre vidéo, il faut voir celle de l'INA sur l'inauguration de l'électrification de la ligne Esbly-Crecy...


Train réel Transpositions

13 février 2010

Le plan de ma Cerise

Vous connaissez le plan de Cerise proposé par François ? Hé bien, même si le principe général de Cerise me plaît, j'ai envie de modifier ce plan afin de l'adapter à mes goûts et à ma façon de jouer au train.



Plan de ma Cerise : 1450x500mm

Par exemple, je ne veux pas de ce grand pont transbordeur qui dessert 4 voies dans le tunnel. Je l'ai donc retiré et du coup récupéré la place ainsi libérée pour allonger la longueur utile des quais, soit 1m environ.

J'ai par contre gardé le petit pont secteur du bout des voies à gauche, et qui fait tout de même gagner beaucoup d'espace. Il sera caché, comme sur le plan d'origine, par une petite halle à marchandise posée sur le quai haut.

Je ne prévois pas de mettre une remise en bout de la voie de droite, mais juste un ravitaillement à l'air libre, avec parc à charbon, fosse de visite et grue à eau.

Du coup, la profondeur de la ville représentée sur les murs de soutènement est fortement réduite, et ce ne sera que quelques façades appuyées sur le décor de fond.

Concernant la coulisse à droite, ce sera un simple plan transbordeur, très à la mode dans notre hobby, qui permettra de mettre 4 voies en regard des deux qui sortent de la gare. Cette sortie a une particularité, c'est qu'elle empêche tout manoeuvre sur la voie dans l'emprise de la gare, à part de détacher la loco. Il faudra donc manoeuvrer en partie dans la coulisse.

Enfin, cette sortie sera assez simple à réutiliser pour une future et hypothétique extension.

Cerise Modélisme

09 février 2010

Groupe de modélisme ferroviaire sur Facebook

Pour certains, Facebook, c'est la mal absolu. Je me demande bien pourquoi, ce n'est qu'un outil et rien d'autre qu'un outil permettant de mettre en commun des personnes qui ont des passions proches.

Et concernant notre passion, on trouve ceci :




Oh bien sûr, les données ne sont pas structurées et c'est un peu le foutoir, mais il ne faut pas confondre : Facebook met en commun des informations (texte, photos, vidéo), vaguement mis en musique par le créateur du groupe, mais en fait, c'est une agora ouverte à tout vent, sans hierarchie, sans tri, sans commentaires.

Alors, concernant notre hobby, on trouve des photos, des questions, des commentaires. Allez y faire un tour et apportez votre savoir et allez piocher des infos. Communiquez, échangez mais ne voyez pas cela comme un site, tel que Ptitrain par exemple ;-)

Bon Facebook !

Infos

08 février 2010

Cerise : une part du gâteau

Courant 2004, Locorevue a publié un HS, avec 9 plans de réseaux. Le dernier projet proposé est la gare de Cerise, par l'excellent François Fontana.



Dessin de la gare de Cerise, par François Fontana

Cette gare, à forte connotation urbaine, m'a tapé dans l'oeil pour différentes raisons :
  • Originalité du plan de voies
  • Pas l'ombre d'un brin d'herbe
  • Des murs de soutènements
  • Un terminus
  • Epoque ancienne (ou actuelle avec ambiance banlieue)
  • Plein d'autres choses inexplicables

Voyons le plan proposé par François Fontana (et dessiné par Yann Baude) :

Plan technique du réseau complet de Cerise

Ce plan permet de voir que FF a quelques marrottes dont : la volonté de faire de petites gares et donc de petits réseaux, des ponts transbordeurs pour raccourcir au maximum la longueur de l'emprise, de l'astuce, beaucoup d'astuce.

Voyons comment FF nous propose de construire ce réseau :
"La menuiserie du réseau est des plus simples. Pas ou très peu de relief négatif, c'est à dire en dessous du niveau de la voie, ce qui nous permet de poser nos rails directement sur un plateau. Le programme de voie est choisi dans la gamme Peco au code 75, et la majeure partie des voies est noyée dans la chaussée de la cour. 
Les deux secteurs et le transbordeur sont fabriqués de façon simple ; la cuve des ponts est réservée dans la structure du réseau. Les ponts secteur sont articulés sur un pivot constitué d'un axe de 2 mm en métal, le transbordeur coulisse entre les deux bords de la réserve creusée dans la plate-forme. Le transbordeur et le secteur en gare n'ont que deux positions, leur course est donc par leur arrivée en butée. 
En revanche, le grand secteur doit posséder, en plus de ses deux butées, deux positions intermédiaires parfaitement repérées, il faut donc l'équiper d'un système de tringlerie avec blocage de position.
Pour pouvoir réserver les cuves des ponts secteurs et transbordeurs, la structure du réseau est découpée dans une feuille de contreplaqué de cinq millimètres, elle-même contrecollée sur une feuille de contreplaquée de plus forte épaisseur. Les cuves des ponts mesurent 5mm de profondeur, ont des bords parfaitement nets et un fond rigide, il ne reste qu'à découper le pont dans une chute de contreplaqué de 5mm et le tour est joué.
Tous les reliefs négatifs peuvent être découpés dans la feuille de contreplaqué de 5mm, visuellement, on gagnera à décaisser la cour à marchandises, de manière à ce qu'elle soit légèrement plus basse que les voies en gare.
Les trois aiguilles sont commandées par des tringles, reliées à des interrupteurs qui inversent la polarité de la pointe de coeur.
Cerise est le réseau idéal pour l'amateur qui manque de place ou pour celui qui, ayant envie de faire partager sa passion, n'hésite pas à exposer ses réalisations. Avec un encombrement aussi réduit que 125x60 cm de surface et une quarantaine de centimètres de hauteur, il peut être facilement transporté dans une automobile de taille standard. La digitalisation simplifiera les liaisons électriques : deux fils à chaque extrémité des voies, et rien de plus, plus besoin d'interrupteurs.
Bien évidemment, ce réseau ne convient pas à la circulation de grands trains, mais c'est un vrai régal de manoeuvrer quelques couverts alors que le MV entre à quai."

Voilà la description. Il faut maintenant analyser, affiner le plan, modifier des éléments, construire l'ossature, régler les problèmes techniques et dégager du temps.

Y'a plus ka !
Cerise Modélisme

07 février 2010

Un ptitrain à la une du journal LE MONDE

Quelquefois, les ptitrains se retrouvent en première page. C'est rare et cela demande à être signalé sans délai. Un ptitrainiste, Alain Fraval, par ailleurs talentueux créateur du monde féérique de la ReFeRe, nous a posté cela sur Ptitrain Forum :




Infos

05 février 2010

Voie Libre 58 de janvier-février 2010



Voici le premier numéro de l'année 2010, et l'année se présente bien. Comme le dit FF dans son édito : va y avoir de la chasse à l'ours ! Sinon, le contenu est d'un excellent niveau, ce qui est une constante chez VL depuis de nombreux mois.


On y retrouve un réseau baleinier tout en rond et en astuce, que vous avez sur la couverture.

Un retour sur RailExpo 2009 qui aura été plutôt correct pour les voies étroites, même si les années fastes sont derrière nous. Un réseau en 009 anglais est par ailleurs décrit dans ce numéro.

Yann Baude nous explique les joies que les attelages Kadee lui procurent dans l'exploitation de son réseau en Oe (jamais décrit il me semble...), et cela semble une recette gagnante pour les manoeuvres et l'aspect de l'attelage, qui se trouve être central, sans tampons, comme en réalité.

Franck Tavernir teste un switcher américain (un locotracteur, quoi...), en laiton et disponible en 0n3 et 0n30, à un prix très accessible de 150 euros environ pour un modèle en laiton tout monté...

Jean Louis Rochaix nous entraîne sur les traces des tramways de Valenciennes, avec moults cartes postales anciennes.

Le réseau de FF, appelé La Plique, est enfin terminé et les travaux se terminent avec la pose de la ficelle. Rien que la bouille des locos vaut le déplacement.

Enfin, le gros morceau de ce numéro est le métro à marchandises de la ville de Chicago, tout à fait exotique, et dont on nous propose une conversion en modélisme très attractive.

C'est richement illustré et écrit avec passion et précision. Que demander de plus ?
Revue de presse Voie Libre

02 février 2010

Artignosc !

Courant 2006, je me suis offert une petite folie. Lors de la lecture d'un forum, j'ai vu que Yann Baude, journaliste et modéliste de Locorevue, vendait sa maquette d'Artignosc.



Charmante bourgade du sud de la France, Artignosc propose une gare terminus, quelques voies de débord, un bout de canal, une rue de la gare et un pont route pour camoufler la sortie.

Plein d'espoir, je lui propose la transaction et me voilà parti, avec la Mégane, chercher le monstre (plus de 2m de long et 30 à 40cm de large. Ca rentre juste dans la berline mais c'est ok.

De retour chez moi, je peux mettre la maquette en place dans la cave, que je compte louer dans l'immeuble. Malheureusement, la location ne se fera pas, étant donné que le prix était au niveau du mètre carré du XVIème arrondissement de Paris.

Comme j'ai bien pris mon temps pour les négociations, j'ai pu jouer avec le réseau quelques semaines et ce fut un plaisir, malgré quelques travaux électriques pour que tout fonctionne. A noter que la voie en code 55 ne m'a jamais posé de problèmes.

J'ai finalement trouvé un amateur qui m'a racheté la maquette. Et ce fut le moment de dire au revoir à Artignosc !

Modélisme

01 février 2010

Locorevue 751 - Février 2010


Ce numéro de Février montre que le journal est maintenant bien installé dans sa nouvelle maquette et que le contenu diversifié fait un retour en force.




Outre un reportage très intéressant sur Model'Rail, qui s'est tenu à St Etienne en décembre dernier, on a droit à un tour complet des Modulinos, formidable aventure humaine et technique à l'occasion d'Exporail.

La saga de la signalisation ferroviaire continue, et on est saisi par la complexité mais également la logique de cet outil de régulation des circulations. Thierry Porcher nous prend par la main et nous encourage à faire simple mais réaliste, appuyé par des schémas d'implantation évocateurs.

En encart, on a un plan complet d'une halle du PO, avec guide de montage sous la direction de Jean-Louis Audigué. Sympa ! A signaler dans ce numéro un autre encart de Multirex, rempli d'outils en tout genre.

Chez Villeneuve, pied de rampe, on avance dans la confection de la base du décor. Que de plâtre, que de plâtre !

Le train de la Moder est un réseau de type alsacien, plein de charme et de simplicité.

Au rayon montage de kit, on a droit à un wagon plein de charme ancien : un OCEM 19. Il se monte avec de la colle et semble accessible aux débutants. Merci François !

On finit avec 2 tests de matériel traction. En l'occurrence, une BB 17000 Piko dans la gamme hobby, donc un peu simplifiée mais très accessible financièrement et une CC 6500 de chez Lematec, superbe par la qualité de sa reproduction comme par son prix. De plus, le test est rapide, voire succinct.

Un bien beau numéro.

Locorevue Revue de presse

 

Copyright © Ptitrain.com™ is a registered trademark.
Designed by Templateism. Hosted on Blogger Platform.